l4293305

 « Les Jeux Olympiques, je ne crois pas que ce soit du sport.
Il s’agit de rêve, et de la puissance de l’esprit humain »
Rubén « speedy » González – Lugeur argentin.


 

Avant de vous en dire plus sur ce record, dans cet article aux couleurs bleue et blanche du drapeau argentin, quelques dates et chiffres sur l’olympisme argentin en hiver :


1928 – St Moritz, Suisse – Première participation. L’équipe de bobsleigh se classe 4e.

1948 – St Moritz, Suisse – Première participation de l’équipe de ski alpin.

1960 – Squaw Valley, Californie, USA – Osvaldo Ancinas termine 16ème en slalom spécial.

1976 – Innsbruck, Autriche, Luis Rosenkjer termine 31ème en descente.

1998 – Nagano, Japon – Carola Calello termine 19ème du combiné.

a-luge 

FEVRIER 2010 – VANCOUVER, Canada :

La sélection argentine concoure dans 3 disciplines (ski alpin, ski de fond, luge) avec 7 sportifs. Au nombre de ces sportifs figure une fratrie de deux filles et un garçon, Macarena, María Belén et Cristian Simari Bikner, entraînés par leurs père et mère à San Carlos de Bariloche, Argentine. Autre curiosité, Carlos Lannes, qui réside en Espagne et participe pour la première fois aux JO. Enfin, le recordman pour lequel nous vous remercions d’avoir patienté jusqu’ici, Rubén González, résident à Houston, USA, compétiteur en luge, un sport qui n’existe pas en Argentine… !

 

SON RECORD ? Agé de 48 ans, il est le seul sportif participant aux JO d’hiver sur 4 décennies différentes.

 

SON PALMARES ? Calgary 1988, Albertville 1992, Salt Lake City 2002, Vancouver 2010. N’est jamais monté sur le podium.

 

 

 

 -descente-ski-acrobatea-bossesa-hockeya-patinage

 

 

SON HISTOIRE ? Rubén González quitte l’Argentine à l’âge de 6 ans, pour New York. Son parcours olympique a pour origine les jeux de Sarajevo en 1984, qu’il suit depuis chez lui à la télévision. Scott Hamilton remporte la médaille d’or en patinage artistique. González est subjugué par le petit format du patineur de 1m60, dont la croissance a été contrariée par une maladie digestive orpheline, et germe alors en lui l’obsession olympique. « Si lui peut aller aux JO, moi aussi ! » Agé alors de 21 ans, et pas sportif pour un sou, Rubén se plonge dans la liste des disciplines olympiques. Il opte pour la luge et file proposer sa candidature à Lake Placid siège de la fédération américaine. On lui rétorque que compte tenu de son âge il lui manque 10 ans d’entraînement ! Rubén précise qu’il est argentin. Alors tout bascule, s’il courre sous les couleurs argentines, il peut s’entraîner.  Afin de donner plus de visibilité à la discipline !

 

ILLUSTRATION VIDEO 1 : 2 minutes – en anglais :
*Rubén González s’entraine à la patinoire de Houston.

*le démarrage : il faut « ramer » en poussant du bout des doigts. Admirez ses gants fabriqués par l’équipe de luge de Latvie !

*le passage de la position assise à la position allongée.

*le patineur Scott Hamilton.

*humour : « Je n’ai jamais aussi bien glissé, mais la concurrence n’a jamais été aussi forte ! »

*très joli passage final de Rubén et son très jeune fils. Admirez le travail des mains du petit bonhomme.


 

ILLUSTRATION VIDEO 2 : Embarquez pour une minute six de descente sur la piste de Whistler !

DIMANCHE 14 FEVRIER 2010,  Rubén « speedy » González termine dernier et 38ème de la finale de luge, à 15 secondes 22 de la médaille d’or. Il annonce que ce seront ses derniers JO. « 80% des athlètes olympiques n’ont aucune chance de gagner une médaille », dit-il. «La médaille, c’est défiler à la cérémonie d’ouverture.»

 

ethopian-athlete

 

L’ARGENTINE A L’HONNEUR EN 2013 – En effet, la ville de Buenos-Aires a été choisie, par 58 voix contre 31 pour Kuala Lumpur, afin d’accueillir la 125ème Assemblée générale du Comité International Olympique. A trois ans des Jeux Olympiques d’été de Rio de Janeiro en 2016, les dirigeants olympiques éliront un successeur à Jacques Rogge, l’actuel Président reconduit dans ses fonctions à Copenhague, et décideront du lieu d’accueil des Jeux d’été de 2020.

 

 

bs-as-2013

Le Comité Olympique Argentin, se réjouit de réinscrire Buenos-Aires sur la carte du monde. Les assemblées générales du CIO entrainent un déferlement médiatique considérable et la venue de nombreux chefs d’état. Barack Obama, Luiz Inácio Lula da Silva & José Luis Rodríguez Zapatero étaient présents à Copenhague fin 2009.

coa-logo
Sources

http://www.latitud-argentina.com

http://barrio-de-tango.blogspot.com (Site pointu, mais très recommandable)

http://www.timesonline.co.uk/tol/sport/olympics/article7027550.ece

http://www.pagina12.com.ar/diario/deportes/8-140030-2010-02-11.html