angouleme-affiche-2008-horizontal

 

Profitons de la 37ème édition du festival international de la bande dessinée d’Angoulème qui ouvrira ses portes le 28 janvier 2010 pour découvrir José Muñoz, dessinateur argentin qui en présida la 35ème édition, en 2008, et en dessina l’affiche ci-dessus.

 

José Muñoz est né à Buenos Aires en 1942. Il manifeste très tôt un grand intérêt pour l’art et la bande dessinée et n’a que douze ans quand, à défaut de pouvoir entrer aux Beaux-Arts, il suit des cours de sculpture, peinture et marionnettes dans l’atelier d’Huberto Cerantonio. Parallèlement, il fréquente les cours d’Alberto Breccia, dont il hérite un talent caractéristique et novateur, notamment dans l’utilisation du noir et blanc. En 1959, il rencontre Hugo Pratt, qui l’engage quelques années plus tard pour dessiner dans le magazine Misterix : la série Precinto 56, influencée par le roman noir et le cinéma américains, relate les aventures de Zero Galvàn, qui préfigure le personnage d’Alack Sinner.

Contraint de fuir la dictature, Muñoz émigre en Europe en 1972.
Après un séjour de deux ans en Angleterre, où il travaille pour la presse hebdomadaire et les comics populaires, il part en Espagne, puis en Italie : il se fait connaître dans le mensuel Linus, avant d’être publié en France dans Charlie Mensuel.


Sa rencontre avec Carlos Sampayo – argentin exilé lui aussi, féru de poésie et de littérature, donne naissance à une grande complicité et une longue collaboration. Avec Carlos Sampayo il construit des histoires politiquement engagées, faites de révoltes et de frustrations, où les cases se déforment et les personnages se distendent dans des atmosphères particulièrement sombres. Dans des décors de grandes métropoles, les deux auteurs dépeignent la situation politique et sociale de leur époque, avec la musique qui revient comme thème récurrent au travers de l’illustration des bars à tango et des clubs de jazz newyorkais. Leur vision du sordide confine parfois à la poésie. Ils vont  ainsi créer Alack Sinner, détective privé dont les aventures, sur fond de jazz, dépeignent avec humanisme les bas-fonds new-yorkais. En 2007 José Muñoz est couronné par le Grand Prix de la Ville d’Angoulême pour l’ensemble de son oeuvre.

 

José Munoz expose ses dessins originaux à Paris dès le 14 janvier 2010 !
A l’occasion de la parution du Tome 2 de Carlos Gardel – La voix de l’Argentine, signé José Muñoz et Carlos Sampayo, la Galerie Martel et les éditions Futuropolis inaugurent une exposition des planches originales qui se prolongera jusqu’au 24 février 2010.
Vernissage en présence de l’artiste le jeudi 14 janvier 2010 à partir de 18h30. (Galerie Martel, 17 rue Martel, 75010 Paris – 01.42.46.35.09)

Carlos Gardel-Tome2-janvier-2010

 

Sources :
http://bd.casterman.com/albums_detail.cfm?id=7730
http://bd.casterman.com/catalogues_list.cfm?CategID=1518&OwnerId=811

http://www.linternaute.com/livre/bd-manga/interview/jose-munoz/affiche-festival-bd-angouleme.shtml