peinture-au-filet 

“Des textes de tango fort réputés traduits avec sûreté et dextérité.

Un livre original, bien documenté et riche en matériel photographique.”  

Luis Alposta, Academia Nacional del Tango.

 

Barrio de Tango, ce sont 231 textes de tango, vals, milonga et candombe datant de 1916 à 2008, en version bilingue français-espagnol.  Ce sont aussi 96 auteurs et plus de 100 compositeurs.

 

Barrio de Tango, c’est aussi un disque, sous le label indépendant Melopea, qui vous offre des interprétations choisies de 21 tangos traduits et commentés par Denise Anne Clavilier[1]. La dernière piste vous offre un instrumental de Litto Nebbia, grand musicien populaire argentin, immensément connu en Amérique Latine.

 art-populaire-jorgeLe Maître Fileteador Jorge Muscia

Barrio de Tango constitue une promenade poétique dans Buenos Aires, sa géographie, son histoire, ses coutumes et son actualité artistique et urbanistique puisque la ville est intimement liée au tango.  Le recueil est organisé en 37 chapitres comportant chacun 5 à 7 textes en version bilingue. On passe d’un chapitre à l’autre grâce à des récits d’une ou deux pages qui éclairent les points cruciaux sans lesquels le lecteur non argentin passe à côté des richesses et subtilités du texte.

L’ouvrage est illustré de dessins et de photos prises en hiver par l’auteur Denise Anne Clavilier. Elle vous emmène dans la Buenos Aires qu’elle aime, le plus loin possible des chromos touristiques hideux et kitchs, et au plus près du charme irrésistible de l’authenticité portègne.  D’autres illustrations lui ont été offertes. Il s’agit  de  photos inédites envoyées soit par le poète et essayiste Luis Alposta[2] qui postface l’ouvrage, soit par les labels discographiques indépendants Melopea et Pichuco Records, ou encore d’un portrait original offert par le peintre Chilo Tulissi[i].

recueil-bilingue
La couverture du livre est l’oeuvre d’un
Fileteador du tango[3], le Maître Jorge Muscia  (né en 1958), membre de l’Académie Nationale du Tango où il est chargé de l’enseignement relatif aux arts plastiques. Sur son illustration ci-dessus, vous voyez la Croix du Sud, constellation de l’hémisphère sud constituée de quatre étoiles, qui symbolise l’Argentine aux yeux de ses habitants.  Les danseurs sont Aurora Lubiz et Luciano Bastos  qui exercent leurs talents à Buenos Aires. Lorsque vous aurez en main le livre, vous pourrez admirer les détails du beau filete qui entoure le buste des deux danseurs et la subtile asymétrie de la composition, marque de fabrique de l’artiste.

Au cœur de l’ouvrage, des tangos bien connus des milongueros : 

Enrique Cadícamo, 14 textes

Cátulo Castillo, 5 textes

Pascual Contursi, 7 textes

Enrique Santos Discépolo, 11 textes

Homero Expósito, 8 textes

Horacio Ferrer, 12 textes

Celedonio Esteban Flores, 12 textes

Alfredo Le Pera, 11 textes

Homero Manzi, 23 textes

 


Egalement des tangos, des valses et des milongas de compositeurs consacrés :

Francisco Canaro,  Juan D’Arienzo, Carlos Di Sarli, Carlos Gardel, Sebastián Piana, Astor Piazzolla, Osvaldo Pugliese,  Aníbal Troilo, pour ne citer que quelques noms parmi les plus prestigieux.


SOUSCRIPTION A TARIF PRIVILÉGIÉ jusqu’au 30 mars 2010 :
Chaque souscripteur recevra le livre (ou les livres) commandé(s) franco de port, à l’adresse qu’il aura indiquée, quelques jours avant la sortie officielle, dans les premiers jours d’avril. Le livre sera bien sûr accompagné du disque. Cliquez sur le bon ci-après, et éditez-le.
bon-de-souscription


[1] Docteur es lettres, Denise Anne Clavilier se prend de passion pour le tango à travers la danse en 2004 puis découvre la littérature du tango chanté. La faible présence de cette culture sur le marché francophone du livre lui inspire l’idée d’un premier recueil, Barrio de Tango. Denise Anne Clavilier anime un blog sur l’actualité argentine et uruguayenne, www.barrio-de-tango-blogspot.com et collabore avec le producteur argentin Litto Nebbia, directeur fondateur du label discographique indépendant Melopea.


[2]
Luis Alposta est né à Buenos-Aires le 30 juin 1937.  Médecin, poète et essayiste, ses poèmes  traduits en français, anglais, italien et japonais figurent dans de nombreuses anthologies. Certains d’entre eux ont été mis en musique par Osvaldo Pugliese, pour ne prendre qu’un exemple. Vice-président de l’Académie Portègne du Lunfardo, Luis Alposta est l’auteur de nombreuses communications scientifiques sur le  lunfardo et le tango. Il collabore à de nombreux magazines et revues littéraires et travaille avec des musiciens parmi lesquels figure Daniel Melingo.


[3]
Fileteador du tango. Le mot filet vient du Latin filum (fil) et signifie “ligne fine utilisée pour la décoration”. A Buenos Aires les termes filet et fileteado porteño sont utilisés de manière interchangeable pour designer l’art graphique populaire qui naquit dans la ville à la fin du 19ème. Comme le tango, cet art populaire d’origine modeste fut d’abord méprisé par les élites culturelles portègnes. Sa reconnaissance à Buenos-Aires fut postérieure à sa reconnaissance à l’étranger. Nous vous proposerons un article dédié à cet art portègne dans un envoi futur.

jorge-carlos

Le Maître Fileteador Jorge Muscia aux cotés de Carlos Gardel


[i] Chilo Tulissi, peintre argentin : laissez-vous maintenant transporter par ce magnifique diaporama d’une galerie intitulée Tango – Milonga del Angel y otros. Cliquez sur l’image, puis patientez à peine, juste le temps que le diaporama se mette en route tout seul, il n’y a rien à faire. Savourez, c’est tout !

chilo-tulissi-ecran

 

SOURCES
http://barrio-de-tango.blogspot.com/2010/02/souscription-pour-barrio-de-tango-ed-du.html